Enseigner la Démarche d’Investigation

GAP Physiqe-Chimie

Le Groupe d’Animation et de Professionnalisation (GAP) de Physique-Chimie, est composé de 6 enseignants du Ministère de l’Agriculture et de 3 formateurs-enseignants-chercheurs en didactique des sciences (ENSFEA, Université Toulouse Jean Jaurès).

Le GAP se réunit 1 à 2 fois par an sous la forme de séminaires (en présentiel et/ou en visioconférence).
Durant ces séminaires, le GAP prépare des séances de classe qui sont ensuite mises en œuvre. Ces séances sont filmées, analysées collectivement et retravaillées en conséquence, parfois adaptées à d’autres niveaux. Cette procédure recommence de façon itérative.

Depuis 2013 et jusqu’en 2017, le travail collectif porte sur la démarche d’investigation (DI), et les membres du GAP ont progressivement construit une culture commune issue des expériences de terrain, de leurs analyses et des apports de la recherche en didactique des sciences. Ainsi, leurs points de vue sur la démarche, ses fondements et les problématiques liées à sa mise en œuvre, ont été progressivement affinés et continuent d’être questionnés.

Les travaux du GAP sont diffusés à travers des formations de deux jours effectuées en région par deux de ses membres, et par l’intermédiaire du site internet de Physique-Chimie.
Les enseignants, principaux auteurs des articles qui suivent, ont pris des risques pour progresser, en exposant leurs pratiques d’enseignement au sein du groupe, à travers les formations proposées, et maintenant dans ce bulletin « spécial DI ».
Celui-ci vise en effet à communiquer l’état d’avancement des travaux réalisés. Bien que la réflexion se poursuive, il faut donc considérer les propositions faites plus comme un travail en cours que comme des exemples définitifs et aboutis. En effet, les prescriptions, les pratiques des enseignants et de leurs élèves, les points de vue des formateurs et de la recherche continuent d’évoluer…

Les différents articles sont présentés par niveau, portent sur différents thèmes en physique comme en chimie. Toutes les DI, qu’elles permettent de nouveaux apprentissages ou des réinvestissements, sont transposables à d’autres niveaux ou filières en les adaptant.
Ces articles constituent des témoignages personnels, même s’ils ont été travaillés et relus collectivement. Chacun s’est donc exprimé selon sa sensibilité et ses intérêts personnels, tout en respectant un cadre commun à tous les articles.
Cette variété a été respectée, notamment parce que la motivation pour faire évoluer ses pratiques est propre à l’histoire de chacun.

Les membres du GAP

Christine COMMARIEU (LPA 64), Christine DUCAMP (ENSFEA 31), Alexis DUMONT (LEGTA 18), Nicolas HERVÉ (ENSFEA 31), Laurence LAMBERT (LEGTA 52), Karine LE TOUX (LEGTA 17), Thierry SOLIMEO (LEGTA 71), Patrice VENTURINI (UT2J 31), Sidoine YAMAKI (LEGTA 56).

Haut de page ↑  
Secured By miniOrange